Page d'accueil > Déclarations du porte-parole du MAE
Conférence de presse du 23 janvier 2019 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2019/01/23

Q : Ces derniers jours, lors d’interviews accordées à The Paper, les ambassadeurs français et italien en Chine ont tous deux formulé des commentaires positifs sur les relations de leur pays avec la Chine. Nous avons noté que Wang Yi, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères, partira pour la France et l’Italie pour des visites et des réunions. Pourriez-vous fournir plus d’informations à ce sujet ?

R : J’ai noté les déclarations positives faites par les deux ambassadeurs sur les relations Chine-France et Chine-Italie, lors d’interviews accordées à The Paper. Nous nous en félicitons et l’apprécions.

Comme vous le savez, nous avons publié des informations annonçant que Wang Yi, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères, partira aujourd’hui pour la France afin d’assister aux consultations des coordinateurs du 18e dialogue stratégique entre les deux pays, effectuera une visite en Italie et présidera la 9e réunion conjointe du comité gouvernemental Chine-Italie.

Les relations sino-françaises et les relations sino-italiennes connaissent un bon élan de développement. La Chine et la France sont des partenaires stratégiques globaux. Les deux pays entretiennent de nombreux échanges de haut niveau, avec un développement approfondi de leurs coopérations et des échanges dans des domaines tels que l’énergie nucléaire, l’aérospatiale, les produits agricoles, l’environnement, la finance et les marchés tiers, ainsi que des échanges socioculturels de plus en plus dynamiques. Cette année marque le 55e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France et le 100e anniversaire du Mouvement Travail-Études des étudiants chinois en France. Les deux parties ont convenu d’organiser conjointement une série d’activités de célébration et de commémoration. Il s’agit des premières consultations tenues par Wang Yi, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères, depuis qu’il assume le rôle de coordinateur chinois du dialogue stratégique Chine-France. Les deux parties auront un échange de vues approfondi sur les relations bilatérales et les questions internationales et régionales d’intérêt commun, ce qui permettra de renforcer la confiance politique mutuelle, d’améliorer la coopération dans divers secteurs et de porter les relations sino-françaises à une nouvelle hauteur dans la nouvelle ère.

Cette année marque le 15e anniversaire de l’instauration du partenariat stratégique global entre la Chine et l’Italie, et l’année prochaine correspondra au 50e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Le développement des relations sino-italiennes fait face à de nouvelles opportunités. La Chine attache une grande importance au développement de ses relations avec l’Italie. Nous entendons mettre en œuvre, avec tout le sérieux qui s’impose, l’important consensus dégagé par les dirigeants des deux pays, multiplier les échanges de haut niveau, consolider la confiance politique mutuelle, approfondir la coopération pragmatique dans les domaines prioritaires et construire ensemble la « Ceinture et la Route » pour hisser le partenariat stratégique global sino-italien à un nouveau niveau.

Pendant la visite du Conseiller d’État Wang Yi en Italie, les deux parties procéderont à un échange de vues approfondi sur les relations sino-italiennes et sino-européennes, ainsi que sur les questions internationales et régionales d’intérêt commun, et travailleront dans le cadre du comité gouvernemental Chine-Italie pour coordonner et promouvoir activement les échanges et la coopération pragmatique dans divers domaines. Nous avons la certitude que la visite du Conseiller d’État Wang Yi permettra de donner une nouvelle impulsion au développement des relations bilatérales.

Q : Récemment, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a annoncé la nomination de Xia Huang, ancien ambassadeur de Chine en République du Congo, au poste d’envoyé spécial pour la région des Grands Lacs. Quel est votre commentaire à ce sujet ?

R : La Chine se félicite de la nomination de l’ambassadeur Xia Huang au poste d’envoyé spécial du Secrétaire général pour la région des Grands Lacs par le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres. En tant que diplomate expérimenté, l’ambassadeur Xia Huang s’est engagé profondément dans les affaires africaines depuis de longues années et connaît bien la question de la région des Grands Lacs. Nous pensons que l’ambassadeur Xia Huang, en tant que premier Chinois à occuper le poste d’envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU pour une question d’actualité brûlante, contribuera activement aux efforts déployés par l’ONU visant à réaliser la paix, la stabilité et le développement dans la région des Grands Lacs. La Chine soutiendra activement le Secrétaire général António Guterres et l’ambassadeur Xia Huang dans la réalisation de cet objectif.

Q : Selon certaines informations, l’Australie enquêterait sur le sort de Yang Hengjun, un citoyen de nationalité australienne, dont des amis ont déclaré qu’il aurait disparu ou aurait été détenu en Chine. Pouvez-vous confirmer cela ?

R : Je ne suis pas au courant de ce que vous avez indiqué. Je dois vérifier cela auprès de l’autorité compétente.

Q : Le 30 janvier est la date butoir pour les États-Unis pour soumettre officiellement une demande d’extradition de Meng Wanzhou au Canada. Si les États-Unis présentent officiellement une demande d’extradition avant cette date, cela aura-t-il des conséquences sur le projet de consultations économiques et commerciales sino-américaines ?

R : Vous avez posé une question hypothétique, je peux ne pas y répondre. Toutefois, je tiens à saisir cette occasion pour réaffirmer notre position juste et ferme sur l’affaire Meng Wanzhou.

Je dois dire que la partie américaine a affirmé que sa demande d’extradition adressée au Canada est essentiellement liée aux projets de loi américains de sanctions contre l’Iran. Mais comme vous le savez tous, Huawei a déclaré plusieurs fois que l’entreprise se conforme à toutes les lois et réglementations en vigueur dans les pays où elle mène des activités. Je tiens à souligner en particulier que la Chine maintient une position constante en s’opposant aux sanctions unilatérales imposées par les États-Unis à l’Iran en dehors du cadre du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Les sanctions unilatérales contre l’Iran en dehors du cadre du Conseil de Sécurité ne sont pas conformes au droit international et font l’objet de l’opposition de différents pays du monde, y compris d’alliés des États-Unis. La partie canadienne s’y oppose également.

Par conséquent, le comportement des États-Unis, fondamentalement parlant, n’est pas conforme au droit international et n’est pas légitime du tout. Il est hautement politique et relève au fond de brimades sur le plan scientifique. L’objectif réel de la partie américaine est très clair : recourir à tous les moyens possibles pour réprimer les entreprises chinoises de haute technologie et endiguer les droits légitimes de développement de la Chine. Tous ceux qui voient les choses clairement et qui ont le sens de la justice dans la communauté internationale devraient exprimer leur ferme opposition à cela.

Q : Pouvez-vous confirmer que le Vice-Premier Ministre Liu He partira comme prévu pour les négociations commerciales les 30 et 31 janvier aux États-Unis ?

R : Le porte-parole du Ministère chinois du Commerce a publié des informations au sujet du départ du Vice-Premier Ministre Liu He pour participer aux négociations commerciales aux États-Unis. Autant que je sache, les deux parties maintiennent la communication à cet égard. Pour plus de détails, je vous invite à vous renseigner auprès du Ministère du Commerce.

Q : Pouvez-vous confirmer le reportage affirmant que les États-Unis ont annulé le projet d’une réunion préliminaire entre des responsables américains et chinois avant la visite du Vice-Premier Ministre Liu He aux États-Unis ?

R : J’ai lu des reportages en la matière. J’ai également noté qu’en fait, des responsables américains ont apporté des éclaircissements à ce sujet. Le porte-parole du Ministère chinois du Commerce a déclaré plus tôt que la Chine et les États-Unis maintiennent la communication sur les négociations commerciales sino-américaines. Je n’ai entendu parler d’aucun changement à cet égard. En ce qui concerne les détails, je vous invite à nouveau à vous renseigner auprès du Ministère du Commerce.

Q : L’« US National Intelligence Strategy report » publié en 2019 identifie la Russie et la Chine parmi les principales menaces pesant sur les États-Unis et exprime sa préoccupation au sujet de la modernisation militaire de la Chine et de la poursuite de la prédominance économique et territoriale dans la région. J’aimerais savoir si vous avez des commentaires à faire à ce sujet.

R : Nous avons également noté ce rapport. Les États-Unis ont récemment publié une série de rapports similaires, qui contiennent des accusations sans fondement contre la Chine et la Russie. Nous nous y opposons fermement. Nous avons réitéré à maintes reprises que la Chine s’en tient à la voie du développement pacifique et poursuit fermement une politique militaire de nature défensive. Comme vous le voyez, la Chine est toujours un constructeur de la paix mondiale, un contributeur au développement mondial et un défenseur de l’ordre international. La Chine exhorte une nouvelle fois les États-Unis à abandonner leur mentalité de la guerre froide et leur idée désuète du jeu à somme nulle, et à contribuer davantage à la confiance mutuelle et à la coopération entre la Chine et les États-Unis, ainsi qu’à la paix et la stabilité du monde.

Q : J’ai une question sur la visite du Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi en Italie. En marge de sa visite en Italie, envisage-t-il de rencontrer des responsables du Vatican ou de visiter le Vatican ?

R : Comme je l’ai dit tout à l’heure, lors de la visite du Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi en Italie, les deux parties auront un échange de vues approfondi sur les relations sino-italiennes, les relations sino-européennes et les questions internationales et régionales d’intérêt commun. Je n’ai pas entendu parler de ce que vous avez évoqué.

1. Conférence de presse du 23 janvier 2019 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying

Q: Ces derniers jours, lors des interviews accordées à The Paper, les ambassadeurs français et italien en Chine ont tous deux formulé des commentaires positifs sur les relations de leurs pays avec la Chine. Nous avons noté que Wang Yi, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères, partira pour la France et l’Italie pour des visites et des réunions. Pourriez-vous donner plus d’informations là-dessus ?

R: J’ai noté les déclarations positives faites par les deux ambassadeurs sur les relations Chine-France et Chine-Italie, lors des interviews accordées à The Paper. Nous nous en félicitons et l’apprécions.

Comme vous le savez, nous avons publié les informations annonçant que Wang Yi, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères, partira aujourd’hui pour la France afin d’assister aux consultations des coordinateurs du 18e dialogue stratégique entre les deux pays, effectuera une visite en Italie et présidera la 9e réunion conjointe du comité gouvernemental Chine-Italie.

À présent, les relations sino-françaises et les relations sino-italiennes connaissent un bon élan de développement. La Chine et la France sont partenaires stratégiques globaux. Les deux pays entretiennent de nombreux échanges de haut niveau, avec un développement approfondi de leur coopération et des échanges dans les domaines tels que l’énergie nucléaire, l’aérospatiale, les produits agricoles, l’environnement, la finance et les marchés tiers, ainsi que des échanges socioculturels de plus en plus dynamiques. Cette année marque le 55e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France et le 100e anniversaire du Mouvement Travail-Étude des étudiants chinois en France, les deux parties ont convenu d’organiser conjointement une série d’activités de célébration et de commémoration. Il s’agit des premières consultations tenues par Wang Yi, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères, depuis qu’il a assumé le rôle de coordinateur chinois du dialogue stratégique Chine-France. Les deux parties auront un échange de vues approfondi sur les relations bilatérales et les questions internationales et régionales d’intérêt commun, ce qui permettra de renforcer la confiance politique mutuelle, d’améliorer la coopération dans divers secteurs et de porter les relations sino-françaises à une nouvelle hauteur dans la nouvelle ère.

Cette année marque le 15e anniversaire de l’instauration du partenariat stratégique global entre la Chine et l’Italie et l’année prochaine, le 50e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Le développement des relations sino-italiennes fait face à de nouvelles opportunités. La Chine attache une grande importance au développement de ses relations avec l’Italie. Nous entendons mettre en œuvre avec tout le sérieux qui s’impose l’important consensus dégagé par les dirigeants des deux pays, multiplier les échanges de haut niveau, consolider la confiance politique mutuelle, approfondir la coopération pragmatique dans les domaines prioritaires et construire ensemble la « Ceinture et la Route » pour hisser le partenariat stratégique global sino-italien à une nouvelle hauteur.

Pendant la visite du Conseiller d’État Wang Yi en Italie, les deux parties procéderont à un échange de vues approfondi sur les relations sino-italiennes et sino-européennes, ainsi que les questions internationales et régionales d’intérêt commun, et travailleront dans le cadre du comité gouvernemental Chine-Italie pour coordonner et promouvoir activement les échanges et la coopération pragmatique dans divers domaines. Nous avons la certitude que la visite du Conseiller d’État Wang Yi permettra de donner une nouvelle impulsion au développement des relations bilatérales.

Q: Récemment, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a annoncé la nomination de Xia Huang, ancien ambassadeur de Chine en République du Congo, au poste d’envoyé spécial pour la région des Grands-Lacs. Quel est votre commentaire à ce sujet ?

R: La Chine se félicite de la nomination de l’ambassadeur Xia Huang au poste d’envoyé spécial du Secrétaire général pour la région des Grands-Lacs par le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres. En tant que diplomate expérimenté, l’ambassadeur Xia Huang s’est engagé profondément dans les affaires africaines depuis de longues années et connaît bien la question de la région des Grands-Lacs. Nous pensons que l’ambassadeur Xia Huang, en tant que premier Chinois à occuper le poste d’envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU pour une question d’actualité brûlante, contribuera activement aux efforts déployés par l’ONU visant à réaliser la paix, la stabilité et le développement dans la région des Grands-Lacs. La Chine soutiendra activement le Secrétaire général António Guterres et l’ambassadeur Xia Huang dans la réalisation de cet objectif.

Q: Selon certaines informations, l’Australie enquêterait sur le sort de Yang Junheng, un citoyen de nationalité australienne, dont les amis ont déclaré qu’il aurait disparu ou aurait été détenu en Chine. Pouvez-vous confirmer cela ?

R: Pour le moment, je ne suis pas au courant de ce que vous avez mentionné. Je dois vérifier cela auprès de l’autorité compétente.

Q: Le 30 janvier est la date butoir pour les États-Unis de soumettre officiellement la demande d’extradition de Meng Wanzhou au Canada. Si les États-Unis présentent officiellement une demande d’extradition avant cette date, cela aura-t-il des conséquences sur le projet de consultations économiques et commerciales sino-américaines ?

R: Vous avez posé une question hypothétique, je peux ne pas y répondre. Toutefois, je tiens à saisir cette occasion pour réaffirmer notre position juste et ferme sur l’affaire Meng Wanzhou.

Je dois dire que la partie américaine a affirmé que sa demande d’extradition adressée au Canada est essentiellement liée aux projets de loi américains de sanction contre l’Iran. Mais comme vous le savez tous, Huawei a déclaré plusieurs fois qu’il se conforme à toutes les lois et réglementations en vigueur dans les pays où il mène des activités. Je tiens à souligner en particulier que la Chine maintient une position constante en s’opposant aux sanctions unilatérales imposées par les États-Unis à l’Iran en dehors du cadre du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Les sactions unilatérales contre l’Iran en dehors du cadre du Conseil de Sécurité ne sont pas conformes au droit international et font l’objet de l’opposition des différents pays du monde, y compris les alliés des États-Unis. La partie canadienne s’y oppose également.

Par conséquent, le comportement des États-Unis, fondamentalement parlant, n’est pas conforme au droit international et n’est pas légitime du tout. Il est hautement politique et relève au fond des brimades sur le plan scientifique. L’objectif réel de la partie américaine est très clair: recourir à tous les moyens possibles pour réprimer les entreprises chinoises de haute technologie et endiguer les droits légitimes de développement de la Chine. Tous ceux qui voient les choses clairement et qui ont le sens de la justice dans la communauté internationale devraient exprimer leur ferme opposition à cela.

Q: Pouvez-vous confirmer que le Vice-Premier Ministre Liu He partira comme prévu pour les négociations commerciales les 30 et 31 janvier aux États-Unis ?

R: En ce qui concerne le départ du Vice-Premier Ministre Liu He pour tenir les négociations commerciales aux États-Unis, le porte-parole du Ministère chinois du Commerce a publié des informations concernées. Autant que je sache, les deux parties maintiennent la communication à cet égard. Pour des détails, je vous invite à vous renseigner auprès du Ministère du Commerce.

Q: Pouvez-vous confirmer le reportage disant que les États-Unis ont annulé le projet d’une réunion préliminaire entre des responsables américains et chinois avant la visite du Vice-Premier Ministre Liu He aux États-Unis?

R: J’ai lu des reportagess en la matière. J’ai également noté qu’en fait, des responsables américains ont apporté des éclaircissements à ce sujet. Le porte-parole du Ministère chinois du Commerce a déclaré plus tôt que la Chine et les États-Unis maintiennent la communication sur les négociations commerciales sino-américaines. Je n’ai entendu parler d’aucun changement à cet égard. En ce qui concerne les détails, je vous invite toujours à vous renseigner auprès du Ministère du Commerce.

Q: « US National Intelligence Strategy report » publié en 2019 identifie la Russie et la Chine parmi les principales menaces pesant sur les États-Unis et exprime sa préoccupation au sujet de la modernisation militaire de la Chine et de la poursuite de la prédominance économique et territoriale dans la région. Je veux savoir si vous avez des commentaires à ce sujet?

R: Nous avons également noté ce rapport. Les États-Unis ont récemment publié une série de rapports similaires, qui contiennent des accusations sans fondement contre la Chine et la Russie. Nous nous y opposons fermement. Nous avons réitéré à maintes reprises que la Chine s’en tient à la voie du développement pacifique et poursuit fermement la politique de défense de nature défensive. Comme vous le voyez, la Chine est toujours un constructeur de la paix mondiale, un contributeur au développement mondial et un défenseur de l’ordre international. La Chine exhorte une nouvelle fois les États-Unis à abandonner leur mentalité de la guerre froide et leur idée désuète du jeu à somme nulle, et à contribuer davantage à la confiance mutuelle et à la coopération entre la Chine et les États-Unis, ainsi qu’à la paix et la stabilité du monde.

Q: J’ai une question sur la visite du Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi en Italie. En marge de sa visite en Italie, envisage-t-il de rencontrer des responsables du Vatican ou de visiter le Vatican?

R: Comme je l’ai dit tout à l’heure, lors de la visite du Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi en Italie, les deux parties auront un échange de vues approfondi sur les relations sino-italiennes, les relations sino-européennes et les questions internationales et régionales d’intérêt commun. Je n’ai pas entendu parler de l’arrangement que vous avez évoqué.

Suggest to a friend:   
       Print