Page d'accueil > Déclarations du porte-parole du MAE
Conférence de presse du 3 septembre 2019 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang
2019/09/03

Q : Le Secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a récemment tweeté de nouveaux commentaires négatifs sur les centres d'enseignement et de formation professionnels du Xinjiang. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ? La Chine va-t-elle faire des représentations auprès des Etats-Unis ?

R : Le tweet que vous avez mentionné chante le même refrain, en accusant sans fondement la Chine. Nous nous y opposons fermement et avons déposé des représentations sévères auprès de la partie américaine.

Les affaires du Xinjiang sont purement des affaires intérieures de la Chine et aucun pays étranger n'a le droit de s'y immiscer. Le livre blanc publié récemment par le gouvernement chinois présente de manière intégrale le travail relatif à l'enseignement et à la formation professionnels au Xinjiang. En mettant en place des centres d'enseignement et de formation professionnels conformément à la loi, le gouvernement local du Xinjiang a pour objectif de sauver les personnes leurrées par les forces terroristes ou même les ayant rejoints et ayant commis des actes de délinquance, en les aidant à se débarrasser des idées extrémistes. Le Xinjiang jouit maintenant de la stabilité sociale, d'une bonne dynamique du développement économique, de l'harmonie entre les groupes ethniques, et il n'y a eu aucun attentat terroriste au Xinjiang au cours des trois dernières années. Les habitants de tous les groupes ethniques du Xinjiang soutiennent largement les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre le terrorisme et préserver la stabilité.

Il n'y a pas si longtemps, les ambassadeurs et les représentants diplomatiques de sept pays, à savoir le Laos, le Cambodge, les Philippines, le Népal, le Sri Lanka, Bahreïn et le Nigéria, ont visité les centres d'enseignement et de formation professionnels du Xinjiang et ont salué les efforts déployés par le gouvernement chinois pour combattre et prévenir le terrorisme conformément à la loi, estimant que l'expérience réussie du Xinjiang méritait d'être transmise.

Nous conseillons à certaines personnes aux Etats-Unis d'abandonner leurs préjugés, de rejeter la mentalité de la guerre froide, de cesser d'utiliser les questions liées au Xinjiang pour critiquer la Chine et s'immiscer dans les affaires intérieures de la Chine, et de contribuer de leur mieux à renforcer la confiance mutuelle et la coopération entre la Chine et les Etats-Unis plutôt que de faire l'inverse.

Q : Pourriez-vous nous donner plus de détails sur la visite du Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi en RPDC aujourd'hui et demain ? Le Président Kim Jong Un le rencontrera-t-il ? Qu'attend la Chine de cette visite ?

R : Le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi est actuellement en visite en RPDC. Plus d'informations sur cette visite seront bientôt publiées.

En ce qui concerne les attentes de la Chine, j'en ai déjà fait part lors de l'annonce de la visite. Grâce à cette visite, nous espérons travailler avec la RPDC pour mettre en œuvre le consensus important auquel sont parvenus le Président Xi et le Président Kim, pour bien préparer les événements commémoratifs du 70e anniversaire des relations diplomatiques, promouvoir les échanges amicaux, intensifier la coopération pragmatique, et renforcer la communication et la coordination sur la scène internationale afin de faire progresser davantage les relations bilatérales dans la nouvelle ère historique.

Pour savoir si les dirigeants de la RPDC rencontreront le Conseiller d'Etat Wang Yi, veuillez suivre de près cette actualité. S'il y a des informations, nous les publierons en temps voulu.

Q : Selon les médias, le Ministère lituanien des Affaires étrangères a convoqué l'Ambassadeur de Chine dans le pays. La Lituanie a déclaré que des diplomates chinois de l'ambassade avaient perturbé une manifestation en faveur des manifestants de Hong Kong et que leur comportement était incompatible avec leur statut diplomatique. La Chine présentera-t-elle des excuses à la partie lituanienne ?

R : Il est tout à fait naturel et raisonnable que des citoyens chinois d'outre-mer expriment leur indignation et leur opposition aux activités illégales et violentes commises à Hong Kong et aux tentatives de scission de la Chine et de ternissement de son image. Nous espérons que ces citoyens observent les lois et règlements locaux, expriment leur patriotisme de manière rationnelle et veillent à leur sécurité. Le gouvernement chinois demande toujours aux citoyens chinois d'outre-mer d'observer les lois et règlements locaux. Dans le même temps, nous espérons également que les pays concernés respecteront et comprendront les activités licites de ces citoyens chinois et protégeront leurs droits et intérêts légitimes.

S'agissant de ce qui s'est passé en Lituanie, les diplomates chinois remplissent leurs fonctions conformément à la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques. Ils n'ont rien fait qui soit susceptible de violer les lois locales.

Q : La Pologne et les Etats-Unis ont signé une déclaration commune, exigeant un contrôle plus strict des fournisseurs de réseaux 5G en termes de contrôle par des gouvernements étrangers. Les deux pays ont convenu de soutenir les propositions issues de la conférence sur la sécurité de la 5G à Prague. Un fonctionnaire américain a déclaré qu'il était nécessaire de travailler ensemble pour empêcher la Chine de collecter des informations via Huawei. Interrogé sur Huawei, le Président polonais Duda a déclaré que les services de sécurité polonais avaient détecté certaines activités qui pourraient être de nature à espionner. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

R : Nous avons noté les reportages concernés. La technologie 5G est le résultat de l'innovation partagé par tous les membres de la communauté internationale. Son développement et son utilisation sont importants pour la croissance mondiale, les intérêts de tous les pays et le progrès de la civilisation humaine. Les règles et critères relatifs à la 5G doivent être examinés dans le cadre d'un processus multilatéral ouvert et inclusif, ainsi que d'un mécanisme faisant autorité et doté d'une large représentation.

Les tentatives visant à introduire des facteurs politiques dans le développement et l'utilisation de la 5G et la coopération en la matière, ou même à politiser les questions concernées de manière discriminatoire ne sont pas favorables au développement de la technologie 5G, vont à l'encontre de la concurrence équitable et ne correspondent pas avec les intérêts communs de la communauté internationale.

En ce qui concerne la déclaration commune entre la Pologne et les Etats-Unis, comme nous l'avons déjà souligné à maintes reprises, le Président et le Premier ministre polonais ont clairement indiqué que les sociétés chinoises en Pologne seraient traitées de manière juste et équitable et qu'aucune mesure discriminatoire ne serait prise à l'encontre d'un pays ou d'une entreprise spécifique. J'espère que la partie polonaise honorera ses engagements.

Je dois souligner que, depuis un certain temps, les Etats-Unis, faute de preuves, ont abusé du concept de sécurité nationale et du pouvoir de l'Etat pour réprimer les entreprises chinoises. Ce comportement est à la fois honteux et immoral. Les Etats-Unis se posent en donneurs de leçons quant aux réseaux 5G d'autres pays, les poussent à adopter la même position, allant jusqu'à les menacer, ce qui constitue une démonstration flagrante de l'unilatéralisme et de l'hégémonie.

Nous exhortons les Etats-Unis à cesser d'abuser du concept de sécurité nationale, de diffamer délibérément et d'accuser la Chine et de réprimer les entreprises chinoises. Je crois que tous les pays qui adoptent une position juste et objective sont bien conscients de la véritable intention de la partie américaine derrière ces agissements.

Je conseille encore une fois à certaines personnes aux Etats-Unis de ne pas surestimer leur capacité à forger des rumeurs ni de sous-estimer le jugement des autres.

Suggest to a friend:   
       Print