Page d'accueil > Déclarations du porte-parole du MAE
Conférence de presse du 6 septembre 2019 tenue par lePorte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang
2019/09/06

 

Sur invitation du Ministre pakistanais des Affaires étrangères Qureshi et du Ministre népalais des Affaires étrangères Gyawali, du 7 au 10 septembre, le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, participera au troisième dialogue des Ministres des Affaires étrangères Chine-Afghanistan-Pakistan à Islamabad, au Pakistan, et effectuera des visites au Pakistan et au Népal.

Q: Yang Jiechi, membre du Bureau politique du Comité central du PCC et Directeur du Bureau de la Commission des Affaires étrangères du Comité central du PCC, a rencontré le Président nigérian Buhari cette semaine. Selon des reportages, la Chine a promis de financer la présidence nigériane de la 74e session de l'Assemblée générale des Nations unies pour l'année à venir. Pourriez-vous confirmer cela ? Combien d'argent la Chine donnera-t-elle au Nigéria pour cela ?

R: La partie chinoise a publié un communiqué de presse sur la visite du Directeur Yang Jiechi au Nigéria. Il a rencontré le Président nigérian Muhammadu Buhari. Avez-vous vu cela ?

En ce qui concerne les contributions que vous avez mentionnées, l'Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution pour créer le Fonds d'affectation spéciale pour le Bureau du Président de l'Assemblée générale des Nations unies, appelant les Etats membres à verser des fonds. Au fil des années, les Etats membres, dont la Chine, ont financé le Bureau du Président de l'Assemblée générale des Nations unies afin de soutenir les travaux du président. Les informations sur les contributions de tous les pays sont publiées sur le site Web de l'ONU et accessibles à tous.

Q: Taïwan a demandé aux îles Salomon de ne pas établir de relations diplomatiques avec la Chine, affirmant que dans le cas contraire, les îles Salomon risqueraient de dépendre de la Chine et de tomber dans le « piège de la dette ». Quel est votre commentaire à ce propos ?

R: J'ai répondu, à maintes reprises, à des questions similaires ces deux derniers jours. Permettez-moi de réitérer qu'il n'y a qu'une seule Chine dans le monde. Le gouvernement chinois est prêt à développer des relations d'amitié et de coopération avec les autres pays du monde sur la base du principe d'une seule Chine.

En ce qui concerne ces propos insensés de certaines personnes ou de certains départements de Taïwan, je vous conseille de demander au Bureau des Affaires de Taïwan du Conseil des Affaires d'Etat de faire des commentaires.

Q: Le Ministre russe des Affaires étrangères Lavrov, le Vice-Ministre des Affaires étrangères Morgoulov et le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zakharova ont fait hier des commentaires positifs sur les relations entre la Chine et la Russie. Ils ont déclaré que les relations sino-russes avaient atteint un niveau sans précédent et que les deux pays développaient une coopération multidimensionnelle et une coordination stratégique. Ils ont souligné que les affaires de Hong Kong étaient des affaires intérieures de la Chine et que la Russie et la Chine devraient s'en tenir aux principes et s'opposer aux ingérences étrangères. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

R: Nous notons et approuvons les déclarations positives de la partie russe. Pour la Chine et la Russie, cette année est particulièrement propice, car elle marque à la fois le 70e anniversaire de l'établissement de leurs relations diplomatiques et le début d'une nouvelle ère pour leurs relations bilatérales. Les chefs d'Etat des deux pays maintiennent des échanges étroits et donnent une orientation stratégique au développement des relations sino-russes. Les deux parties ont récemment mené de fréquents échanges de haut niveau et une coopération solide dans divers domaines.

Je voudrais souligner ceci : les relations sino-russes reposent sur le respect mutuel, l'égalité et le bénéfice mutuel. Elles ne visent aucune tierce partie et ne peuvent être compromises par une tierce partie qui tente de semer la discorde.

Face à la situation internationale complexe et instable, en particulier aux tentatives d'ingérence de certains pays dans les affaires d'autres pays, la Chine et la Russie agiront conformément au consensus des deux chefs d'Etat, renforceront leur soutien mutuel et la coordination stratégique, protégeront les intérêts communs et sauvegarderont la paix, la stabilité, l'équité et la justice dans la région et dans le monde.

Q: Hier, le Premier ministre canadien Trudeau a fait des reproches à la Chine, en affirmant que l'utilisation de la détention arbitraire pour atteindre des objectifs politiques, sur le plan international ou au niveau national, préoccupait non seulement le Canada, mais également tous ses alliés. « Nous devons reconnaître lucidement que la Chine joue selon un ensemble de règles très différent de celui que nous respectons en Occident. » Quel est le commentaire de la Chine ?

R: Ce que la partie canadienne a dit déforme les faits et rejette sa propre faute sur autrui. Afin de servir les buts politiques des Etats-Unis, le Canada a détenu arbitrairement un citoyen d'un pays tiers qui n'a violé aucune loi canadienne. Il a tiré les marrons du feu pour les Etats-Unis en collaborant avec ces derniers dans l'orchestration de l'affaire Meng Wanzhou. Est-ce la règle selon laquelle le Canada agit ?

La Chine agit conformément à la loi et ne pratique pas les deux poids, deux mesures. C'est également le principe poursuivi par la majorité de la communauté internationale. A en juger par ce que le Canada a fait, il poursuit un ensemble de règles très différent de celui de la communauté internationale.

Q: Lors de sa visite en Islande, le Vice-Président américain Pence a déclaré à la presse que les deux pays discuteraient des préoccupations des Etats-Unis concernant la construction du réseau 5G. Il appelle l'Islande et tous les autres alliés des Etats-Unis à rejeter la technologie de Huawei. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

R: Depuis un certain temps, un certain dirigeant américain critique et entrave la coopération commerciale normale entre la Chine et d'autres pays, où qu'il aille. C'est un cas typique d'hégémonisme et de politisation des questions économiques et commerciales. La Chine s'oppose fermement à cela.

Comme je l'ai dit à maintes reprises, la technologie 5G est une innovation commune de la communauté internationale et les opportunités de développement qu'elle offre doivent être partagées par tous. Politiser les questions liées à la 5G avec des mesures discriminatoires ne correspond pas aux intérêts communs de la communauté internationale. Le gouvernement chinois demande aux entreprises chinoises de respecter les principes du marché, les règles internationales et les lois locales lorsqu'elles investissent et mènent une coopération à l'étranger. Dans le même temps, nous nous opposons fermement à l'abus par les Etats-Unis du concept de sécurité nationale et du pouvoir de l'Etat pour réprimer certaines entreprises chinoises. Nous exhortons les Etats-Unis à mettre fin à leurs pratiques erronées et à créer un environnement équitable, juste et non discriminatoire pour les entreprises chinoises qui souhaitent investir et développer des activités aux Etats-Unis.

Q: Hormis le dialogue trilatéral, le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, tiendra-t-il des réunions bilatérales avec les dirigeants pakistanais ? Pourriez-vous donner plus de détails à ce sujet ?

R: Je viens d'annoncer que le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, se rendra à Islamabad au Pakistan pour participer au troisième dialogue entre les Ministres des Affaires étrangères Chine-Afghanistan-Pakistan et effectuer une visite dans le pays.

La Chine et le Pakistan sont des partenaires stratégiques de tout temps. Actuellement, les relations sino-pakistanaises connaissent une bonne dynamique de développement, comme en témoignent les échanges fréquents de haut niveau, l'intensification et l'approfondissement de la coopération mutuellement bénéfique ainsi que la coordination et la coopération étroites dans les affaires internationales et régionales. La visite du Conseiller d'Etat Wang Yi a pour objectif de mettre en œuvre le consensus des dirigeants des deux pays, de consolider l'amitié et la confiance mutuelle entre les deux parties, de promouvoir le développement de haute qualité du Corridor économique sino-pakistanais, d'approfondir la coopération pragmatique et de bâtir une communauté de destin plus étroite Chine-Pakistan dans la nouvelle ère. Au cours de sa visite, le Conseiller d'Etat Wang rencontrera les dirigeants pakistanais et s'entretiendra avec le Ministre des Affaires étrangères Qureshi. Nous publierons les informations concernées en temps voulu.

Q: Lee Bollinger, président de la Columbia University, a publié dans le Washington Post une tribune intitulée « Non, je ne commencerai pas à espionner mes étudiants nés à l'étranger », remettant en cause la politique du gouvernement américain en matière d'étudiants et d'universitaires internationaux. Selon l'article, les organes chargés de l'application de la loi et les services de renseignements américains demandent aux universités américaines d'élaborer des mesures plus énergiques pour surveiller les étudiants et les universitaires invités originaires de la Chine et d'autres pays, ce qui va à l'encontre de l'engagement des universités en matière d'ouverture et de diversité. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

R: Les responsables de nombreuses universités américaines renommées ont récemment exprimé leur soutien aux échanges humains et à la coopération internationale dans le domaine de la recherche scientifique, et se sont opposés aux restrictions injustifiées imposées par les organes chargés de l'application de la loi et les services de renseignements américains dans les échanges scientifiques et éducatifs entre la Chine et les Etats-Unis. Cela montre que le renforcement des échanges culturels et humains entre les deux pays répond aux aspirations des peuples et correspond aux intérêts communs des deux parties.

Les organes chargés de l'application de la loi et les services de renseignements du gouvernement américain surveillent et harcèlent des étudiants et des universitaires chinois aux Etats-Unis. Un tel acte, immoral et injuste, ne révèle que leurs vilaines intentions.

Le dirigeant des Etats-Unis a déclaré à maintes reprises que le pays réservait un bon accueil aux étudiants chinois. Nous espérons que les autorités compétentes américaines pourront écouter la voix de la raison aux Etats-Unis et au sein de la communauté internationale, cesser d'imposer des restrictions injustifiées aux étudiants et universitaires chinois et de les harceler, protéger leurs droits et intérêts légitimes et renforcer plutôt que saper les échanges culturels et humains entre la Chine et les Etats-Unis.

Q: Je suis sûr que vous avez vu des reportages selon lesquels l'ancien président zimbabwéen, Robert Mugabe, venait de décéder. La Chine a eu de très bonnes relations avec lui, a-t-elle des commentaires à faire à propos de son décès ?

R: M. Robert Mugabe a été un dirigeant exceptionnel du mouvement de libération nationale et un homme d'Etat du Zimbabwe. Il a consacré sa vie à sauvegarder la souveraineté et l'indépendance nationales, à s'opposer aux ingérences extérieures et à promouvoir les relations d'amitié et de coopération Chine-Zimbabwe et Afrique-Chine. Nous déplorons profondément son décès et adressons nos sincères condoléances au gouvernement et au peuple du Zimbabwe, ainsi qu'à sa famille.

Q: Le gouvernement italien a approuvé les « pouvoirs en or » hier, ce qui signifie qu'il procédera à un examen plus strict des contrats d'approvisionnement 5G et des gros fournisseurs de la 5G, tels que Huawei. Avez-vous des commentaires à faire à ce sujet ?

R: En tant que fournisseurs d'équipements de réseau de premier rang mondial, les entreprises chinoises telles que Huawei et ZTE jouissent d'une bonne réputation. Aucune preuve ne justifie un quelconque risque de sécurité dans leurs produits et services. Depuis de nombreuses années, Huawei, ZTE et d'autres sociétés chinoises coopèrent avec la partie italienne, en créant des succursales et des centres de recherche et de développement en Italie, en réalisant des investissements massifs et en créant plus de 1 000 emplois dans le pays. Ces entreprises ont contribué à la croissance économique de l'Italie, en particulier à la remise à niveau de l'informatique du pays. Aucun problème de sécurité n'a été signalé au cours de la coopération entre les entreprises chinoises et italiennes. C'est un fait évident pour tous.

Nous espérons que le gouvernement italien poursuivra sa stratégie de coopération gagnant-gagnant basée sur la confiance mutuelle et des bénéfices réciproques, fournira un environnement ouvert, juste et non discriminatoire pour les entreprises chinoises en Italie, et promouvra l'approfondissement constant de notre coopération amicale afin d'apporter plus d'avantages tangibles aux deux parties.

Q: Des sénateurs américains ont déclaré qu'ils feraient de la législation relative à Hong Kong une priorité dans leurs efforts législatifs lorsque les séances du Congrès reprendront la semaine prochaine. Si le Sénat américain agit comme tel, la Chine prendra-t-elle des contre-mesures ?

R: La Chine a clairement énoncé sa position sur les affaires de Hong Kong à maintes reprises. Cependant, certaines personnes aux Etats-Unis s'entêtent dans leurs erreurs et confondent le vrai et le faux, menacent de promouvoir la législation relative à Hong Kong, font des remarques irresponsables sur les affaires de Hong Kong et s'immiscent grossièrement dans les affaires intérieures de la Chine. La Chine est vivement mécontente et s'oppose fermement à cela.

Depuis la rétrocession de Hong Kong, les principes dits « un pays, deux systèmes », « l'administration de Hong Kong par les Hongkongais » et de haut degré d'autonomie ont été appliqués avec sérieux et efficacité. Les droits conférés et les libertés des résidents de Hong Kong ont été pleinement garantis. Toute personne impartiale reconnaîtra ce fait évident.

L'avenir de Hong Kong doit être et ne peut qu'être déterminé par tous les Chinois, y compris les compatriotes de Hong Kong. Nous n'avons peur d'aucune menace ni intimidation. Toute tentative visant à saper le principe dit « un pays, deux systèmes » ainsi que la prospérité et la stabilité à Hong Kong suscitera sûrement l'opposition de tous les Chinois, y compris les compatriotes de Hong Kong. Toute tentative d'ingérence dans les affaires intérieures de la Chine, y compris celles de Hong Kong, sera vouée à l'échec.

Une fois de plus, je conseille à certains politiciens américains de cesser immédiatement de promouvoir la législation relative à Hong Kong, de cesser immédiatement de s'immiscer dans les affaires de Hong Kong sous quelque forme que ce soit, et de contribuer de leur mieux à renforcer la confiance mutuelle et la coopération entre la Chine et les Etats-Unis.

Q: Pourriez-vous donner plus de détails sur la visite du Conseiller d'Etat Wang Yi au Népal ?

R: La Chine et le Népal sont des partenaires globaux liés par une amitié traditionnelle. Ces dernières années, profitant de l'occasion de la construction conjointe de « la Ceinture et la Route », les deux pays ont accéléré la construction du réseau d'interconnexion multidimensionnel à travers l'Himalaya et leur coopération mutuellement bénéfique s'est rapidement développée. En avril dernier, le Président népalais Bhandari a effectué avec succès une visite d'Etat en Chine et les dirigeants des deux pays sont parvenus à un nouveau consensus important sur la promotion du développement des relations sino-népalaises. La visite du Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a pour objectif de mettre en œuvre le consensus entre les dirigeants des deux pays, de promouvoir les échanges et la coopération dans tous les domaines et de favoriser le développement global des relations bilatérales. Au cours de la visite, le Conseiller d'Etat rencontrera les dirigeants népalais et s'entretiendra avec le Ministre des Affaires étrangères Gyawali. Nous publierons les informations concernées en temps voulu.

Suggest to a friend:   
       Print